Innovons dans le « comment » pour accompagner la mutation en cours

Dans son essai La contresociété, Roger Sue met des mots éclairants sur le malaise actuel de l’école, du travail et du monde politique. Ce qu’il appelle la « contresociété », c’est la société civile associative, qui remet en cause tous les pouvoirs verticaux en place. Dans cette contresociété, l’individu est relationnel et le « vivre ensemble » se fait enLire la suite « Innovons dans le « comment » pour accompagner la mutation en cours »

Pépites: « Comment être un mauvais manager et ne pas fonder de start up? » (J.-A. Malarewicz)

Les bons managers existent, mais dans leur grande majorité, ils restent des inconnus, des clandestins de l’efficacité. Ils ont acquis leur savoir-faire dans l’expérience, la succession des échecs, l’improvisation et aussi, une capacité à être à la fois acteurs et spectateurs de leurs relations aux autres. Bien au-delà de ce que montre un organigramme, uneLire la suite « Pépites: « Comment être un mauvais manager et ne pas fonder de start up? » (J.-A. Malarewicz) »

Changer d’altitude

Quelques pépites du livre « Changer d’altitude », de Bertrand Piccard, qui en regorge… Les obstacles qui se dressent sur notre chemin ne sont pas désirables en eux-mêmes, mais peuvent devenir des catalyseurs de transformation si l’on sait les utiliser à bon escient. Les situations que nous ne pouvons pas changer ont le pouvoir de nous faireLire la suite « Changer d’altitude »

Percevoir pour transformer

« La Théorie U, renouveler le leadership », d’Otto Scharmer. Voilà une lecture revigorante quand on s’intéresse à la transformation digitale des organisations. Ceux qui ont « fait » le Digital dans les premières années se sont évertués et parfois épuisés à faire des choses nouvelles (de la communication digitale, des apps, du Social…) à côté du monde « nonLire la suite « Percevoir pour transformer »

La résistance est utile au changement

Dans son livre Neurosciences et Management, Bernadette Lecerf-Thomas rejette l’idée largement répandue que la résistance au changement est un mal nécessaire; au contraire, c’est pour elle « l’un des mécanismes de défense de la cohérence d’un système humain » (ce que les scientifiques appellent l’homéostasie, ou capacité à conserver l’équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes extérieures). « SiLire la suite « La résistance est utile au changement »